Code promo OKIDOSPORT


Pour effectuer une commande et bénéficier d'une remise chez OkidoSport, cliquer sur le code ci-dessous :

ACEF15

mercredi 31 août 2011

Récit des Championnats de France 2011 de 100km à Theillay.

Encore une petite histoire de course à pied, mais je devrais plutôt dire, encore un beau week-end dans la grande famille des coureurs de l'Au Delà Du Marathon.

Comme chaque fois, cela commence par un long trajet en voiture pour se rendre sur le lieu de ces championnats nationaux de 100km. Theillay est un petit bourg situé à une quinzaine de kilomètres de Vierzon au coeur des étangs de Sologne. Sur notre route, nous faisons "escale" à Clermont Ferrand où une fois encore Jean François PONTIER nous accueille chez lui et nous en profitons pour régler les derniers petits détails.

Vendredi 26 août 2011
Nous arrivons à notre hôtel qui sera également le refuge de pas mal de coureurs d'autant que cette journée de vendredi n'est pas franchement placée sous le signe du soleil. Anne Cécile fait sa petite sortie de trente minutes de veille de course en compagnie de Jean François. Ce dernier n'allant pas à DAEGU avec la délégation Française, il était donc disponible pour suivre Anne Cécile pendant sa course. Pendant ce temps, je retrouve Gérard FINET et Laurence SUISSE (Championne de France 2011 de 24h) qui eux aussi se préparent pour le lendemain mais qui envisagent de courir le lendemain seulement pour le plaisir et non pour chercher une perf. Après un bon petit repas le midi, nous nous rendons à Theillay afin de récupérer nos dossards, retrouver des membres de cette belle famille ADDM et faire de nouvelles rencontres.

Préparation des boissons pour le lendemain où je serai assisté de Pascal LEBEL qui s'est très gentiment proposé pour m'accompagner à vélo quelques semaines auparavant lorsque j'étais en recherche d'un suiveur.  Ensuite, nous dînerons en bonne compagnie à la copieuse pasta party proposée par l'organisation de Theillay. Autant je n'avale rien en solide pendant  100km, autant la veille je fais un "festin" de pâtes... Ce festin aura pour conséquence plusieurs arrêts pendant la course mais aux dires de certains, je suis rapide pour "les vidanges". Ensuite, retour à l'hôtel en fin de soirée où la nuit sera courte car le départ du 100km est fixé à 6h30.
Pascal LEBEL et Didier CARTREAU

Samedi 27 août 2011
Le réveil sonne donc vers 4h, nous en profitons pour regarder à la télévision l'arrivée du marathon des Championnats du Monde féminin à DAEGU en Corée. Trois Kényanes aux trois premières places! Rien à redire, elles sont au-dessus des autres. En revanche, et je trouve cela particulièrement regrettable, elles n'ont pas eu le droit de terminer leur marathon dans le stade...

A 5h, nous prenons un petit déj dans le gymnase situé à proximité du départ. Pascal est là avec son vélo, et je lui explique comment je procède. Trois sacs de bidons Nutratlétic laissés aux km 25, 50 et 75 afin de ne pas surcharger son panier qui au fil des kilomètres sera de plus en plus lourd malgré tout.
Il y aura une pluie fine jusqu'à cinq minutes du départ, la température est très correcte pour courir.
Sur la ligne, nous nous encourageons mutuellement, les accompagnateurs vélo ont pris 5 km d'avance afin de ne pas gêner les coureurs en début de course.
6h30: coup de pistolet. cardio, chrono et GPS en route. Y'a plus qu'à........... courir pendant 100km.

Comme toujours, les premiers passent très vite. Anne Cécile est à mes côtés, à cet instant, c'est toujours très facile. Vincent du forum me rattrape, et nous faisons rapidement connaissance. La vitesse de croisière est rapidement prise et les fréquences cardiaques sont bonnes, il faut préciser que cette température relativement basse me convient à merveille.

Quelques kilomètres plus tard, je récupère Pascal qui m'attend au point de relais suiveur/coureur. Nous commençons à "tchatcher" et cela me permet de constater que les kilomètres défilent assez rapidement. A ce stade de la course, Anne Cécile est à environ deux cents mètres derrière; nous ne nous reverrons qu'à l'arrivée. Il y a bien un point de croisement vers le km 18 mais je ne la verrai pas en raison d'une mini-boucle. En revanche, je croise déjà les premiers, dont notamment, Pascal GIRY, Ludovic et Christian DILMI, Cyrille du forum et d'autres encore. Pascal me fait à cet instant le point sur la course des filles. Anne Cécile est dans le groupe de tête. Je suis assez surpris car je pensais que Brigitte et Magali notamment partiraient plus vite. Ce n'est pas dans ses habitudes d'être à "la bagarre", elle et moi courons plus avec l'idée de conserver notre vitesse initiale le plus longtemps possible et ainsi espérer pouvoir revenir sur ceux qui faiblissent.  Nous continuons à croiser tous les coureurs derrière nous à présent et l'on s'encourage mutuellement. A ce moment là, David qui effectue le 50kilomètre me pointe en 18ème position. J'aime beaucoup ces croisements sur les courses longues car d'une part on peut suivre la course des premiers mais également on peut encourager les autres coureurs. Je pense au 100km de Millau qui permet cet échange pendant 60 kilomètres... Génial!

Kilomètre 25 : je respecte le protocole d'hydratation prévu, à savoir Nutraperf, Coca, Nutraperf, st Yorre et rebelote.. Pascal assure le passage des bidons au début de chaque zone de ravitaillement. Pour sa première expérience en tant que suiveur, il assure! Tout comme le fait le jeune fils de Vincent qui aidera (à 14 ans seulement) son père tout au long des 100km. Chapeau! Nous ferons pour ainsi dire course commune avec Vincent pendant bon nombres de kilomètres.
La course se déroule sans le moindre souci, et il me tarde d'atteindre la mi-course pour commencer le décompte dans ma tête. Tous les voyants restent au vert; fréquence cardiaque correcte, pas de baisse de régime, de bonnes sensations sur le plan musculaire, seul l'estomac gargouille tant et plus et rend les arrêts vidanges obligatoires.

Nous atteignons la mi-course avec Pascal en 3h55'25. C'est encourageant pour un chrono final espéré sous les huit heures. Christophe ROCHOTTE de VO2 RUN IN LIVE nous passe régulièrement devant avec sa moto car il fait un reportage en direct et suit à la fois la course des garçons et celle des filles. Il y a également les officiels de la FFA qui font un pointage pour les filles chaque 5 km et comme elles ne sont pas loin derrière nous, nous sommes souvent repris par leur moto.

Peu après le 50ème, Jean François appelle Pascal au téléphone pour prendre des nouvelles. Nous lui demandons ce qu'il en est pour Anne Cécile. Elles sont encore 5 filles en moins d'une minute au passage du 50ème atteint pour Anne Cécile en 3h59'30. Elle ne dispose que de trente secondes d'avance pour un temps final sous les huit heures. Mais je connais sa régularité et j'imagine qu'elle est bien capable d'y parvenir.

Anne Cécile et Jean Marc BORDUS
Kilomètre65 : j'ai le plaisir d'apercevoir Jean Marc BORDUS et son épouse Josy sur le bord de la route. Pascal m'avait prévenu car Jean Marc et lui sont amis. Jean Marc est un athlète d'exception est sa venue pour nous encourager m'honore. Dans quelques jours le grand champion qu'il est fera une nouvelle tentative sur 24h. Pour info, cette année, il est le meilleur performer mondial sur ce format de course.



Pour moi, dans ma tête, la course démarre au 70ème kilomètre. Il sera atteint sans souci majeur. Nous sommes assez isolés sur ces longues lignes droites en forêt. Le parcours est une succession de légers faux plats montants ou descendants. La température reste très raisonnable, et un léger vent souffle sur ce beau tracé. J'ai toujours Vincent en visuel, ainsi que deux autres coureurs qui "tournent" dans le même temps.

6 heures de course à présent et 76,3 kilomètres parcourus (nouveau record officieux de mon jardin en 6h). Les quadriceps commencent à taper un peu à chaque foulée, mais je sens et je le signifie à Pascal que c'est le bon jour. Toutes les conditions sont réunies pour qu'enfin, après toutes ces années de pratique sur 100km, la barre symbolique des huit heures soit franchie. Pascal m'encourage, me motive et peut à ce stade de la course et sans enfreindre le règlement me passer les bidons quand je le souhaite. En effet, lors de la réunion technique de la veille, il avait été précisé que le ravitaillement hors zone serait possible à partir de midi.
J'y crois, je suis motivé et comme la dérive de la fréquence cardiaque depuis le départ est très faible, j'ai le "devoir" de ne pas baisser l'allure.

Nouvel appel de Jean François qui nous informe que seule Brigitte BEC-CETRE (au palmarès formidable dans le monde de l'ultra) est encore avec Anne Cécile; moins d'une minute de retard pour Brigitte. Je me dis que la "lutte" sera belle pour le dernier quart de la course. D'ailleurs le fan club de Brigitte nous encourage régulièrement car ils font des sauts de puce en voiture. Merci à vous car je sais que vous avez fait la même chose pour Anne Cécile côté encouragements.

Kilomètre 80: Je dois être en 12ème ou 13ème position au scratch, mais rien ne me le confirme; ce n'est pas un problème, car l'important reste la gestion de ma propre course. Avec Pascal, on s'auto-motive. C'est pour aujourd'hui, c'est une certitude à présent, même si rien n'est totalement acquis tant que la ligne n'est pas franchie.

Anne Cécile et Jean François
Coup de fil de Jean François; Anne Cécile est en tête avec 4'15 d'avance sur Brigitte et bien plus encore sur les poursuivantes. Connaissant sa régularité, je suis à présent persuadé que le titre ne peut lui échapper. Elle qui est double championne du Monde et d'Europe sur 24h mais qui ne dispose pas du moindre titre national, ce sera chose faite dans quelques heures. Pascal me passe son téléphone et tout en courant, j'échange quelques mots avec Anne Cécile qui me suit à quelques encablures. Pascal et moi sommes heureux, cela nous booste encore un peu plus. Je l'attendrais bien car elle n'est que quelques minutes derrière moi, mais d'une part, elle ne serait pas contente que je puisse "sacrifier ma course" (tout est relatif), mais en plus, je ne sais si à ce moment là, je serai capable de la suivre jusqu'au bout. Alors je prends l'option de continuer à jouer en solo ou plutôt en duo avec Pascal.

Le décompte se poursuit; moins de 15 kilomètres. J'aperçois Vincent qui marche... Je l'encourage à repartir avec moi mais rien n'y fait! Pascal s'informe de ce qui le pénalise; une douleur au genou. J'imagine que la fin sera difficile pour lui. En réalité, il aura certainement serré les dents et cela lui permettra au final d'atteindre son objectif de moins de 8 heures.

A ce stade de la course, cela devient plus difficile pour moi également, mais je ne peux et ne dois rien lâcher, bien au contraire. C'est le jour pour battre le record de son jardin sur 100km! Pascal m'encourage en ce sens. Nous avons régulièrement une pensée pour nos amis de la Trans Gaule qui arrivent à Gruissan au même moment. Bravo à eux car ce qu'ils ont fait est énorme! Je profite des derniers postes de ravitaillement pour m'asperger et faire ainsi descendre la température corporelle ou tout du moins en avoir l'impression.

Kilomètre 95 : je reviens sur Didier CARTREAU qui est venu ici pour peaufiner sa préparation pour la prochaine édition du Spartathlon. Pour info, Didier a brillamment terminé second de la Trans Gaule 2010. Nous décidons de finir ensemble, accompagnés de nos suiveurs respectifs; Jean Jacques, le suiveur de Didier étant également occupé à ramasser des girolles sur les bas côtés, Pascal continue à jouer sa partition à merveille. Merci à toi! J'espère un jour avoir le privilège de t'assister dans l'une de tes tentatives.
Les derniers kilomètres se font toujours au même rythme. Celui-ci est donné par Didier, je m'accroche.
La ligne d'arrivée est de plus en plus proche. Jean Marc et Josy nous attendent. Nous la franchirons main dans la main avec Didier en 7h54'48" à la septième place ex-aequo avec pour chacun de nous une nette amélioration de nos chronos sur la distance. Merci Didier!

Anne Cécile et Vincent






Michel HUERTAS me serre la main, Alain que je croise à chaque compétition en fait de même, je félicite Pascal GIRY et Christian DILMI qui se trouvent à proximité de la ligne. Je cherche Pascal du regard pour le remercier également car sans lui cela aurait probablement été impossible. Puis je fais une cinquantaine de mètres en arrière pour voir l'arrivée victorieuse d'Anne Cécile 10ème au classement scratch en 7h59'06". J'suis trop heureux et fier d'elle! Vincent arrive quelques secondes plus tard. Bravo à toi aussi et à ton fiston.








Les arrivées s'enchaînent, les félicitations réciproques également avec Alex puis Fred, David, Gérard, Cyrille, Hervé qui aura accompagné Brigitte terminant à la seconde place en 8h07, Renaud qui pulvérisera sa marque en finissant en 9h05, Laurence, Jean Philippe venu en préparation à VS24, tout comme Pierre André et tant d'autres qui je l'espère m'excuseront de ne pas les citer tant ils sont nombreux. Merci à vous tous pour vos nombreux encouragements. Bravo également à Ludovic DILMI qui l'emporte après une gestion de course quasi parfaite en 7h23, au second Pascal TOUCHAR qui aura fait sa course sans assistance (respect!) et à Pascal GIRY qui une nouvelle fois accède à la boite des championnats nationaux sur 100km.

Podium masculin: Pascal TOUCHARD, Ludovic DILMI, Pascal GIRY

Ensuite, après la douche et pendant qu'Anne Cécile était au contrôle anti-dopage, il y aura une bonne bière bien fraîche partagée entre amis. Puis viendront le repas, la remise des récompenses, les derniers échanges et les au-revoir jusqu'à la prochaine épreuve.
  


 











Ce résultat final, autant pour Anne Cécile que pour moi, nous le devons notamment à Jean François PONTIER qui a une nouvelle fois su optimiser nos capacités en nous concoctant des plans d'entraînements aux petits oignons. Je disais après Séné que tu étais un expert! Je n'ai pas changé d'avis...MERCI!

Podium Féminin : Brigitte BEC-CETRE, Anne Cécile FONTAINE, Florence GUILLAUMA


Je profite de ce récit pour partager ce résultat final avec Bruno Heubi qui un jour de 2005 m'a fait prendre conscience que l'on pouvait parcourir 100km en courant tout en se faisant plaisir. J'avais déjà réussi cette "prouesse" en tant que meneur d'allure à Millau... Le début d'une grande aventure qui dure depuis six années mais qui probablement s'arrêtera dans un avenir relativement proche. Je suis usé et me sens vieilli par toutes ces années de pratique. En six ans, j'en ai pris le double; il suffit de regarder les photos!

Remerciements particuliers à INFOSPORT-LOIRET et notamment Laurence GIRY pour l'envoie de quelques photos qui illustrent ce récit, ainsi qu'à Christophe ROCHOTTE.

A+ Emmanuel

PS: si quelqu'un a fait une photo avec Pascal à mes côtés, je suis preneur. Merci d'avance!



Les résultats du 100km en cliquant dessus.

Les liens VO2 RUN IN LIVE pour revivre la course :
     Championnats de France des 100km : Les forces en présence
     Ludovic Dilmi et Anne Cécile Fontaine vainqueurs!
     Meilleure performance Française pour Anne Cécile Fontaine.

Les liens de la presse locale :
     Midi Libre du 23 août 2011.
     Le Berry du 29 août 2011.
     La Nouvelle République du 29 août 2011

4 commentaires:

  1. J'ai la vidéo dont vous parlez et ce depuis dimanche avec le passage qui va bien avec Anne Cécile!
    Bravo à vous!
    http://calimero13990.rmc.fr/790707/Championnats-de-FRANCE-des-100kms-2011-a-THEILLAY-resultats/

    RépondreSupprimer
  2. tout simplement j'adore ! merci pour cette belle histoire.

    RépondreSupprimer
  3. chapeau à tous les 2 et content de voir que l'histoire continue !! bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Merci Manu de nous faire partager cette belle tranche de vie.

    Félicitation à vous deux pour ces superbes performance.

    RépondreSupprimer