mercredi 1 octobre 2014

100km de Millau édition 2014

Bonjour à tous,

à la faveur des intempéries qui ont durement frappé notre secteur, je dispose d'un peu de temps pour retranscrire mon vécu le week-end dernier à l'occasion de la 43ème édition des 100km de Millau.


Je m'étais proposé pour accompagner à vélo Hervé SEITZ respectivement 10ème en 2010 lorsque je terminais moi même 12ème cette année là, 5ème en 2011, 3ème en 2012, 2ème en 2013 et la logique aurait voulu qu'il termine sur la plus haute marche du podium cette année (sauf qu'il n'y a jamais eu de podium à Millau et c'est bien ainsi). Il faut dire aussi que j'avais vécu cette expérience avec Anne Cécile en 2013 lors de sa victoire sur 100km chez les féminines et j'espérais bien renouveler avec Hervé cette année. C'était sans compter sur les jambes, le cœur et surtout l'expérience de Mickael JEANNE dont je faisais avant le départ le plus dangereux rival d'Hervé sur ce parcours Millavois.
Anne Cécile 1ère en 2013

Nous nous sommes donc tous retrouvés au Parc de la Victoire comme chaque année le vendredi en fin d'après-midi, là où l'on retire son dossard. Accompagné par Chloé, Marie ainsi que les parents d'Hervé, après avoir bu un coup avec mon ami Pierrot ainsi que l'accompagnateur de l'officiel FFA sur la course, nous nous sommes ensuite rendus dans un camping de Millau  où des mobil homes avaient été réservés. J'ai bien évidemment croisé et salué de nombreuses connaissances avant de quitter le parc et j'apprécie chacune de ces rencontres avec la famille de l'ultra.


Le soir, pasta partie  accompagnée d'un excellent Bordeaux dans notre campement et retrouvailles pour Hervé avec toute son équipe d'accompagnateurs et d'autres amis venus courir le marathon ou le 100km. Dernière mise au point pour le lendemain auprès de Chloé, Estelle, Marie, Jean Christophe et moi même; distribution des rôles de chacun pour le lendemain, essais et réglages des derniers détails.


Pour la nuit, je me retrouve avec Patrice, un Toulousain qui me prévient gentiment qu'il ronfle. C'est  peu dire, car une courte nuit m'attendait en réalité. Réveil peu avant 4h du mat après de nombreux sifflements de ma part pour dompter l'animal... hélas, sans grand succès. Je me décide alors à aller placer ma voiture sur le parcours comme chaque année et après avoir déambuler, je retourne à vélo au camping en attendant le réveil d'Hervé programmé pour 6h30. Petit déjeuner rapide, douche et puis j'observe ce petit monde qui s'agite autour d'Hervé. Les filles essaient leurs tenues saillantes de cyclistes avant de prendre quelques photos.



Aux environs de 8h30, nous rejoignons le parc de la Victoire pour y retrouver une foule de coureurs tous très motivés à ce moment de la journée. La météo est excellente; grand soleil et petit air frais du matin. A proximité du parc, je croise notamment Michael BOCH (vainqueur en 2010-2011-2012) qui cette année accompagne son frère puisqu'il fait partie de la sélection pour les Mondiaux 2014 de 100km le 28 novembre prochain au QATAR. Nous échangeons quelques mots et je dois dire que je suis surpris d'apprendre une fois encore que le meilleur représentant Français sur la distance avec un chrono de 6h40 réalisé à Winschotten cette année reste aussi peu encouragé par les instances fédérales à poursuivre sa carrière internationale (fin de la parenthèse). J'y croise également Didier, Maria, Benoît et bien d'autres connaissances. Je suis accompagné par Chloé qui découvre avec un certain plaisir l'ambiance des 100km. Nous nous rendrons comme tous les accompagnateurs au niveau d'Aguessac où nous retrouverons Estelle, Jean Christophe, Patrick, Valérie TIXIER et son conjoint.

10h, le départ est donné. peu avant 10h35, Mickael JEANNE passe en première position pour les cent bornards, suivis par quatre athlètes du CAP VERT , Jérôme CHIOTTI le Millavois et quelques autres encore. Hervé arrivera quelques minutes plus tard devant nous car la stratégie établie est de jouer la prudence pour ensuite jouer au pac-man.

Passage au 10 à la seconde prévue sur le plan de marche. Quasi idem jusqu'au 20è km malgré quelques légers soucis gastriques. Nous ferons quelques hectomètres en compagnie de Karin ATIKI du forum ADDM venu chercher un chrono sour les 8 heures.
Estelle transmet les infos à Hervé LE TALLEC qui assure un suivi live sur le net. Jean Christophe et moi nous occupons de gérer la partie ravitaillement et vérifions l'allure. Demi tour pour cette première boucle et retour sur Millau de l'autre côté du Tarn. Je retrouve mon amie Chantal TREGOU sur le bord de la route et je sais qu'elle nous fera des pointages avec l'avant de la course. A ce moment là, Hervé à 10'30 de retard sur Mickael et 2'30 sur un groupe constitué de Jérôme CHIOTTI et deux athlètes Capverdiens.

Monsieur Serge COTTEREAU


Un peu plus tard, je croise Serge COTTEREAU, la légende vivante des 100km de Millau sans qui nous ne serions probablement pas là depuis toutes ces années (ma première participation en tant que coureur remonte à 1985) et j'en profite pour faire une photo avec ce grand Monsieur de la course sur route longue distance.


Avec Hervé nous rentrerons sur Millau en compagnie de Raphaël GERARDIN, Sylvain MILAN et Damien VERDIER ainsi que d'un athlète Cap Verdien qui s'amuse à miauler... on ne sait trop pourquoi mais cela nous fait sourire. L'ambiance est au beau fixe, la température monte peu à peu, Hervé est bien dans sa course et semble n'éprouver la moindre difficulté.


Arrivés dans Millau et passage au marathon pour Hervé en 3h06. Il est à cet instant en cinquième position me semble-t-il. Je profite de son aller-retour dans le parc pour me restaurer et refaire le plein en bidons à la voiture que j'ai garée très tôt le matin même. Merci Patrice!!!


Direction St Afrique. Nous croisons à nouveau Chantal au pied de la côte du viaduc qui me donne un nouvel écart de 12'25 de retard avec Mickael. Merci Chantal. Hervé grimpe la bosse assez facilement et revient sur les trois athlètes qui le précèdent dans la descente vers St Georges de Luzençon. On retrouve alors Marie qui effectuera cette deuxième boucle en notre compagnie et assurera notamment la transmission des infos pour le suivi live. Nous dépassons Jérôme CHIOTTI et les Capverdiens; Hervé se retrouve alors en deuxième position.
 Un coureur du Cap Vert nous suit de très prêt et joue "les suceurs de roues" entre St Georges et St Rome. Hervé commence à ressentir de moins bonnes sensations mais pas d'affolement en ce qui me concerne même si je constate qu'à ce moment de la course, nous perdons un peu de temps sur les temps de passage prévus. Jean Christophe est responsable de la partie musicale et c'est avec du classique que nous évoluons sur cette route. Patrick est toujours là également même si il est à la peine dans les bosses sur son vélo.













A l'entrée de St Rome, nous croiserons les parents d'Hervé venus de loin pour encourager leur fils avec quelques inscriptions au sol RVS pour Hervé SEITZ (pour ma part, j'aurais rajouté LP pour Hervé sur Le Podium). Chantal m'annonce un retard de 6'30 à l'entame de la côte de Tiergues. Mickael lâche du terrain peu à peu alors il ne faut pas s'enflammer, sans accélérer, nous devrions revenir dessus. Je reste vigilant sur l'hydratation car il fait chaud à présent. Au sommet de Tiergues, on nous annonce un retard de 2'50. Hervé doit se refaire la santé dans la descente et je ne veux pas qu'il lâche les watt maintenant. Pour moi, le danger éventuel viendrait plutôt de l'arrière.


Marie s'arrête sur le bas côté avec son vélo car je lui demande un pointage exact avec le premier et surtout les poursuivants. Nous traversons St Afrique à toute vitesse avec Hervé et reprenons le chemin du retour vers Millau. Le début de l 'ascension de 7km est toujours aussi raide, surtout à vélo! Marie nous donne un écart de 2'15 de retard avec Mickael et le troisième Jean François TATARD que nous croisons à la sortie de St Afrique est à 6'25. Hervé monte à sa main comme je le lui demande et à mi pente nous apercevons Mickael  à 200m devant. Il marche, se retourne, nous aperçoit et repart en courant. Dans la remontée, nous croisons la première féminine qui m'impressionne; elle passe au 70ème km en 5h40 et je me dis à cet instant que le record de Brigitte BEC pourrait tomber. Avec une grosse volonté, il conservera son avance jusqu'au sommet de Tiergues. Nous croisons à nouveau Serge COTTEREAU qui encourage Hervé à aller le chercher. Hervé décide de l'attaquer dans la descente car nous savons qu'il subit des crampes.
Enfin, au niveau du km 80, Hervé passe en tête et transmet un message de sympathie à Mickael l'encourageant à continuer sa route avec force et courage. Connaissant ces deux hommes, je ne peux m'empêcher de les encourager tous les deux même si aujourd'hui, j'espère la victoire d'Hervé. D'ailleurs, on y croit à cet instant car la voiture chrono est devant nous à quelques encablures. Cela fait du bien au moral et redonne le sourire  à nos visages après cette chasse de plus de 30km. Nous rentrons dans St Rome, de nouveau nous croisons Chantal et elle a également la banane de savoir Hervé en tête. Entre St Rome et St Georges, alors que nous sommes encouragés et réciproquement par de nombreux coureurs et leur accompagnateur que nous croisons, je me retourne et voit à une grosse centaine de mètre derrière nous Mickael. Je suis surpris et informe Hervé de la situation. Mickael, le guerrier nous revient dessus! Il nous passe devant à son tour vers le km 85 et je motive Hervé afin qu'il ne se laisse pas décrocher. Je me dis que la dernière bosse sous la viaduc servira de "juge de paix". Je suis inquiet à ce moment là car je connais Mickael, je connais son parcours et ses nombreuses victoires sur marathon et 100km. Chloé qui jusqu'alors accompagnait des amis d'Hervé sur le 100km effectue un demi tour et rentre sur Millau avec nous car c'est ce qui avait été convenu auparavant.


Je me dis que ce sera compliqué d'aller chercher la victoire mais il ne faut pas rendre les armes. J'invite Hervé à le garder à une distance raisonnable et à attaquer la descente sur Creissel à fond. La montée sous le viaduc est un mano à mano entre ces deux hommes. Le juge arbitre qui officie est obligé d'intervenir auprès des nombreux cyclistes qui nous accompagnent afin que le "combat" reste dans les règles et dans l'esprit de l'ultra-fond. J'imagine à ce moment une victoire main dans la main comme Bruno SCELSI et Bernard ROSETTI en leurs temps.

Passage du 90ème kilomètre.




Hervé repassera devant au pied de la dernière petite bosse du parcours, nous sommes au km 96. Mickael est tout prêt. Dans le faux plat descendant vers le pont de Millau, ils sont lancés à plus de 15km/h. C'est beau!
Hervé et Mickael à 4km de l'arrivée.
La dernière accélération de Mickael sera la bonne. Cinquante, cent mètres, puis deux cents mètres d'avance... c'en est terminé pour une victoire d'Hervé. Nous décrochons peu à peu de l'homme de tête et notre cortège traverse Millau sous des trombes d'applaudissements.


Nous arrivons au Parc et pouvons suivre Hervé aux deux tiers de l'allée centrale. Il rentrera dans la salle moins de trois minutes après Mickael. Les deux hommes échangeront quelques mots sur la ligne d'arrivée au micro qu'affectionne particulièrement Hervé. Mickael, homme de cœur aura une pensée énorme pour son frère parti trop tôt; c'est l'une des raisons pour laquelle il aura emporté cette si belle épreuve des 100km de Millau en ce 27 septembre 2014.
Sur le moment je suis très déçu; pas pour moi, évidemment, mais pour Hervé car il était tout proche de réussir. Je pense qu'il n'a pas assez eu l'envie de gagner... C'est faux! Avec le recul, Hervé a donné tout ce qu'il pouvait et a eu une gestion de course quasi parfaite. Seul l'adversaire du jour était plus fort mentalement!
Il n'y a pas eu de victoire certes, mais finir dans les 3 premiers sur les trois dernières éditions n'est pas rien.




BRAVO HERVE, MICKAEL et TOUS LES AUTRES. Merci de m'avoir permis une fois encore de vivre de beaux moments de sport et de partage comme celui-ci.

Emmanuel.



En cliquant sur les liens :

Les résultats de cette 43ème édition

Interview d'Hervé avant la course

La vidéo de l'arrivée
Mickael revient sur sa victoire sur VO2







jeudi 25 septembre 2014

Championnats du Monde 2014 de 100km

Bonjour à tous,


cela fait un bon bout de temps que je n'avais posté de nouvel article sur le blog. Il faut dire que l'annulation des mondiaux de 24h pour 2014 a  mis un terme à mes participations internationales et le plaisir que j'avais à porter le maillot tricolore en ma qualité d'athlète.


Bientôt, ce devrait être au tour d'Anne Cécile de porter une fois encore le maillot pour sa sélection sur 100km à Doha au QATAR. Elle s'est bien entraînée pour cette sélection depuis la mi-juin mais depuis une dizaine de jours, un souci aux ischios la pénalise dans sa prépa. J'espère que cela ira en s'améliorant rapidement car je sais l'investissement qui est le sien au quotidien pour honorer les nombreuses sélections en équipe nationale de 100km et 24heures par le passé.

La liste définitive (masculins et féminines) devrait être annoncée dans les jours qui suivront un stage préparatoire à Andrézieux dans la Loire au cours de la première semaine des vacances de la Toussaint.

Lien VO2 runinlive qui présente les athlètes pré-sélectionnés : http://www.vo2.fr/actualite/ultra-mondial-des-100-km-la-preselection-francaise-24092014-9169.html

Equipe de France 2013 de 24 heures

Pour mon plus grand bonheur, je retrouverai sur place mes ami(e)s de l'équipe de France de 24heures car la fédération, à l'initiative des coachs,  nous convie, malgré l'annulation des mondiaux à un regroupement qui s'effectuera en même temps que le stage 100km et les formations hors-stade des entraîneurs 1er et 2ème degré.
Ce sera donc une très grande satisfaction pour moi de retrouver tous ces athlètes passionnés des longues distances en course à pied.

Mais d'ici là, je me rendrai à Millau ce week-end pour accompagner Hervé SEITZ respectivement 3ème et 2ème au scratch des 100km en 2012 et 2013. J'espère pour Hervé que la logique sera respectée et qu'il atteindra cette fois la plus haute marche du podium de Millau en franchissant la ligne d'arrivée le premier.

Hervé SEITZ


En plus de cela, je continuerai à préparer des athlètes de mon club PEROLS FOOTING et d'autres athlètes sur les marathons  de Montpellier, Casablanca, Porto et Orléans, mais aussi pour le dernier 24 heures de l'année 2014 qui se déroulera à Barcelone fin décembre.

Ce matin, avec Anne Cécile, nous avons eu l'heureuse surprise d'être invités une fois encore à Taipei pour l'épreuve des 24heures sur piste début décembre. Hélas, ni elle, ni moi ne pourrons répondre favorablement à cette invitation. C'est regrettable mais il faut, en ce qui me concerne, savoir tourner la page (et ce n'est pas pour autant chose facile).

A bientôt pour d'autres news.

Emmanuel



mercredi 30 juillet 2014

Ultime annulation des championnats du Monde 2014 de 24heures.



Tout est expliqué là dans l'article de Christophe ROCHOTTE sur VO2RUNINLIVE


Trois annulations pour Ludovic comme il l'explique dans l'interview; deux fois sélectionnable en ce qui me concerne sans rien au bout (2011 et 2014). Mais c'est ainsi, le moteur reste la médiatisation et donc l'argent par voie de conséquence. Tant que la course d'ultra endurance n'aura pas la reconnaissance qu'elle mérite, alors elle restera le parent pauvre de l'athlétisme et les athlètes subiront ce genre de mésaventure. C'est regrettable mais que pouvons nous y faire?


 J'espérais me faire plaisir une dernière fois au niveau international en me rendant peut être à Taipei où j'ai eu la chance de vivre de grands moments de sport en 2011.
J'étais sur la pente descendante en terme d'objectif sportif depuis ma déroute de Steenbergen l'année dernière lors des championnats du Monde 2013 et mon "raté" de Portet au mois d'avril. Avec cette ultime annulation de la part de l'IAU, un coup d'arrêt est mis à la préparation que je m'étais fixée . Bien que sélectionnable sur ma performance réalisée en 2012 à Katowice, je savais que le défi était difficile à relever mais je souhaitais une fois encore profiter de ces superbes moments de vie partagés au sein de l'équipe de France en tant qu'athlète. Le stage préparatoire était programmé pour les vacances de la Toussaint à Andrézieux, en même temps que le stage 100km (dans lequel Anne Cécile doit participer également) et en même temps que les formations entraîneur 1° et 2° hors stade. Bref, une riche expérience en vue avec de belles rencontres à la clé...


Il est donc venu le temps pour moi de tirer un trait sur cette magnifique aventure de l'équipe de France en tant qu'athlète pratiquant de "haut niveau". Je vais à présent me tourner davantage sur mon rôle d'entraîneur au sein de Pérols Footing ainsi que mon rôle d'entraîneur pour des athlètes désireux de progresser sur les courses de 100km et 24 heures afin de leur faire profiter de mon expérience. Je continuerai à me rendre sur des courses de 100km et 24 heures car c'est une grande famille dans laquelle je me sens bien, mais probablement pas pour les courir.
J'espère bien garder le contact avec le haut niveau en passant de l'autre côté des barrières, mais la décision de mon intégration au sein du staff de l'équipe de France ne m'appartient pas. Jef, Fred, Philippe, si vous me lisez (lol)...


Merci à celles et ceux qui me lisent et m'incitent de ce fait à écrire sur ce blog qui continuera d'exister également mais sera probablement  moins souvent fourni. Mon souhait initial était de partager et cela reste à l'ordre du jour.


Sportivement.
Emmanuel.

mercredi 28 mai 2014

24h de Brive - Edition 2014

http://www.24h-brive.fr/images/doc_site/resultats/2014/resultats%20dfinitifs%2024h%20de%20brive%202014.pdfLes résultats définitifs des 24h de Brive 2014





Bonjour,

une fois encore, Brive est une destination particulière et appréciée des coureurs de 24H.
Me voilà autour du circuit accompagné par Maïlys pour coacher Renaud BERTHIER, Philippe CATINAUD et donner un coup de main à Chantal TREGOU et Pascal LEBEL.

Départ de la course prévu à 10h.
Ils seront environ 115 coureurs à s'élancer dont une vingtaine de féminines.

Quelques photos et des nouvelles au fil des heures en fonction de ma disponibilité.


Première heure de course effectuée.
11,3km/h de moyenne pour le premier (LEGROS Pascal)
10,8km/h pour Sylvie PEUCH chez les féminines.
Départ du 24h.



Pour ceux qui connaissent le circuit, le sens de rotation a été modifié par rapport aux dernières éditons.
Longueur du circuit : 1099mètres.

Renaud BERTHIER
2ème heure de course et première averse après une magnifique éclaircie.
Chez les gars, LEGROS Pascal 1, Daniel CARDOSO DIAS 2 et Denis GACK 3ème
Chez les filles Sylvie PEUCH en tête et 6ème au scratch.
Renaud 13è, Philippe 19è, Chantal 30è et Pascal 52è.

Classement complet 2è heure sur le lien.


Philippe CATINAUD
Tous vont bien à cet instant.

3ème heure avec : 
Daniel CARDOSO DIAZ en tête.
Pascal LEGROS second
Denis GACK 3ème
Mohamed NECKMOUCHE 4è
Alain SIMON 5è

Chez les filles, Sylvie PEUCH et Chantal TREGOU respectivement 1ère et 2ème.
Sylvie PEUCH

Les conditions de course sont bonnes. Pas d'averse pendant cette heure.
Animation assurée par Daniel ROBIN.
Et bien si, deuxième averse de la journée....
Au niveau de notre groupe, Gégé assure  le ravito de Renaud, Mumu celui de Philippe, Amélie celui de Chantal et Maïlys celui de Pascal. Je me contente d'observer si tout est OK au niveau des allures et des prises de ravit.

Classement à la 4ème heure.

A 5 heures de course

1) Daniel 57km
2) Pascal LEGROS 54 km
3) Alain SIMON
4) Denis GACK
5) Michael BIARD
6) Sylvie PEUCH 51,6km
7) Renaud BERTHIER 50,52km

12) Philippe CATINAUD 49,43km
17) Chantal TREGOU 48,33km
34) Pascal LEBEL 45km

Pas de pluie depuis deux heures. Tout va bien en général pur les coureurs que nous connaissons.
Denis GACK un peu dans le dur avec des douleurs aux jambes. Mohamed NEKMOUCHE a l'arrêt à cause d'une grosse ampoule. Sylvie va bien, Renaud tourne comme une horloge. Côté organisation toujours aussi nickel ici à BRIVE avec Bernard à la baguette.

Classement à la 5ème heure. (source organisation)


6ème heure


1) Daniel  CARDOSO DIAS 68,1km
Daniel CARDOSO DIAS

Alain SIMON
Chantal TREGOU


Pascal LEBEL

Christophe ANTOINE

2) Alain SIMON 64,8km
3) Pascal LEGROS 64,8km
4) Michael BIARD 62,6km
5) Sylvie PEUCH 61,5km
6) Renaud BERTHIER 60,42km

10) Philippe CATINAUD 59,3km
13) Chantal TREGOU 58,2km
32) Pascal LEBEL 52,7km







7ème heure de course.

Pas de changement radical au niveau du classement.
Denis GACK hélas en grande difficulté et j'en suis désolé pour lui.
Denis GACK
Renaud 6è 70,3km
Philippe 10è 68,1km
Chantal 11è 67km
Pascal 31è 6à,4km


9ème heure de course

Daniel CARDOSO DIAS a passé la barre symbolique des 100km peu avant 9h de course

2) Alain SIMON
3) Pascal LEGROS
4) Renaud BERTHIER avec 90km
5) Michael BIARD dans le même tour
6) Sylvie PEUCH
8) Chantal TREGOU avec 86,79km
9) Philippe CATINAUD dans le même tour
25) Pascal LEBEL avec 78km

Une belle allure pour Renaud et Chantal. Un peu plus compliqué pour Philippe qui semble avoir mal aux jambes. Sylvie rencontre des problèmes gastriques.

Classement à la 9ème heure

Changement en tête de course.
1) Alain SIMON
2) Daniel CARDOSO DIAS
3) Pascal LEGROS
4) Renaud BERTHIER avec 99,98km
5) Michael BIARD
6) Sylvie PEUCH
9) Chantal TREGOU avec 94,49km
10) Philippe CATINAUD 94,49km
25) Pascal LEBEL

Classement à 11heures de course


1) Alain SIMON 113,1km
2) Pascal LEGROS 109,8km
3) Renaud BERTHIER 109,8km
4) Daniel CARDOSO DIAS 108km
5) Sylvie PEUCH 107,6km
7) Michael BIARD 104,38km
9) Chantal TREGOU avec 103,28km
10) Philippe CATINAUD 94,49km
26) Pascal LEBEL 90km

La soirée arrive. Météo clémente depuis plusieurs heures. Dans moins d'une heure, ce sera la bascule...

Classement douzième heure : la bascule. source PABC



1

SIMON ALAIN
111
11:57:49
121 964
10,10


2

BERTHIER RENAUD
108
11:55:45
118 667
9,90


3

LEGROS PASCAL
106
11:56:50
116 469
9,70


4

PEUCH SYLVIE
104
11:51:57
114 271
9,60



5

LOZANO VELASCO JAVIER
104
11:59:28
114 271
9,50


6

MANTOUX ARNAUD
102
11:58:46
112 073
9,30


7

TREGOU CHANTAL
101
11:56:17
110 974
9,20


8

CARDOSO DIAS DANIEL
100
11:04:18
109 875
9,90


9

DUSSEL JACQUES
99
11:58:28
108 776
9,00


10

BIARD MICHAEL
98
11:47:57
107 677
9,10


11

PERRICHON JOCELYN
98
11:52:12
107 677
9,00


12

CATINAUD PHILIPPE
98
11:55:19
107 677
9,00





Classement après 13 heures de course.

Pas de grand changement.
Malgré la difficulté, Philippe poursuit son bout de chemin et se donne les moyens de ne pas céder à la tentation de mettre le clignotant.
Pascal s'arrête pour cause de douleur au releveur.
Renaud et Chantal sont dans un grand jour. Ils font le job et notamment Renaud qui effectue les tours comme une horloge. Chantal écoute sa musique tout en courant et a des demandes spécifiques côté ravitaillement.

16ème heure de course.

Cela est de plus en plus difficile pour tout le monde à ce moment de la course. Ils sont moins nombreux à courir. Philippe est arrêté et je n'ai pas souhaité le relancer car il a eu quelques "absences".
Chantal se bat, Renaud si à l'aise jusque là commence également à se poser des questions.

En tête toujours Alain SIMON qui fait une magnifique course avec 157,1km.
Renaud BERTHIER est second à deux tours avec 154,934km.
Pascal LEGROS troisième 148,34
4ème Javier 146,1km
5è Arnaud MANTOUX 146,1
6è Sylvie PEUCH 145km
7è Chantal TREGOU 142,8km

Classement complet 16h


17ème heure

1)Alain SIMON 165,924
2) Renaud BERTHIER 163,726
3) Pascal LEGROS 156,033
4) Arnaud MANTOUX 154,934
5) Javier LOZANO 154,934
6) Sylvie PEUCH 152,7km
7) Chantal TREGOU 147,241km




20ème heure de course.


1)Alain SIMON 190,1km
2) Renaud BERTHIER 187,9km
3) Arnaud MANTOUX 179,1km
4) Pascal LEGROS 178km
5) Javier LOZANO 172,5km
6) Sylvie PEUCH 172,5km

13) Chantal TREGOU 156km

Après 21heures de course.

Les deux premières places garçons et les trois premières places pour les filles sont définies sauf gros pépin.
Alain SIMON devrait améliorer sa marque d'une quinzaine de km et devrait la porter autour de 225km.
Renaud BERTHIER devrait quant à lui faire un bond en avant de 10km et se situer autour de 222km.

Sylvie PEUCH devrait atteindre 205km, Chantal TREGOU autour de 183km et Christine CHELTOWSKI.
Philippe CATINAUD est reparti après iune longue pause et va chercher un top 20.

Petite bagarre chez les gars pour la place de 3 entre Pascal LEGROS et Arnaud MANTOUX.

Jean Pierre, le roi de la soupe de légumes!

Qu'il est difficile le job d'accompagnateur sur 24heures!

Stéphane DURAND et Maryse



















23ème heure de course : classement

Dernière heure de course. Comme d'habitude, beaucoup plus de monde sur le circuit. Les jambes se remettent à tourner comme par enchantement.

Je suis bien entendu très satisfait de la performance de Renaud que j'ai entraîné initialement pour Portet et suite à son arrêt de course prématuré début avril, nous avons réussi une belle transition entre ces deux courses. Le résultat est là et c'est une satisfaction pour l'athlète bien évidemment, mais aussi pour l'entraîneur.
Nous avons avec Gégé qui s'est occupé de ravitailler Renaud tout au long de l'épreuve Briviste fait du bon boulot mais surtout Renaud a démontré une gestion de course quasi parfaite.

Ce fut plus compliqué pour Philippe et je suis déçu pour lui car je sais aussi l'investissement qu'il avait mis dans cette préparation. Cela reste une épreuve impitoyable qui ne sourit pas systématiquement...
Chantal montera sur la boite une fois encore en deuxième position après Sylvie; son résultat est inférieur  à ses marques habituelles mais des soucis gastriques sont venus perturber sa course.


J+2:
Les classements définitifs sont en ligne sur le site du PBAC. Bon repos à cette équipe de bénévoles après un tel investissement collectif.


Les podiums n'ont pas changé dans la dernière heure.
1) Alain SIMON
2) Renaud BERTHIER
3) Arnaud MANTOUX


1) Sylvie PEUCH
2) Chantal TREGOU
3) Christine CHELTOWSKI

mercredi 9 avril 2014

Bref retour sur un nouveau "loupé"!

Bonjour à tous,


je me dois de vous faire part de mon ressenti quelques jours après ce deuxième échec consécutif sur une course de 24heures. C'est un "remake" de ma course des Pays Bas à Steenbergen l'année dernière si ce n'est que les conditions de course étaient bien plus favorables et propices à réaliser une belle performance.

Pour en revenir à ces Championnats de France 2014 de 24heures à Portet sur Garonne,  je craignais un pépin physique avec un genou récalcitrant, mais il n'en a rien été. Malgré quelques petites alertes de ce côté là, ça n'a pas été la raison de mon "quasi abandon" (arrêt de 21h à 6h du matin).
Non, une fois encore, c'est ma tête qui a cédé. Je n'ai pas su trouver la solution pour me projeter mentalement sur la distance et la durée qu'il restait à parcourir. Impossible de me remobiliser pour continuer alors que physiquement, c'était plutôt satisfaisant après une centaine de kilomètres...
Sincèrement, je pense ne plus être capable d'affronter cette discipline; elle est probablement devenue insurmontable pour moi. Ce n'est pas une excuse, c'est un fait avéré par deux fois!


Aussi, à défaut de parler de ma course qui n'en est pas vraiment une, je veux remercier toutes celles et ceux qui m'ont accompagnés et soutenus avant mais aussi pendant la course.


Merci en premier lieu à Maïlys et Anne Cécile qui ont œuvré pour mon ravitaillement perso, à une aide permanente et à la transmission des nombreux messages de soutien. Merci justement à toutes celles et ceux qui m'ont fait parvenir ces nombreux petits messages (membres de Pérols Footing, famille proche et amis coureurs ne pouvant être sur place) que j'avais le plaisir de lire régulièrement, me faisant parfois remonter quelques larmes d'émotion au fond des yeux. Les messages sont arrivés de plusieurs coins de France, et même un du Canada!

Merci bien évidemment aux nombreux coureurs et amis, aux coachs de l'équipe de France, aux spectateurs qui m'ont généreusement encouragés avant, pendant et même après la course (je ne les citerai pas tous tant ils sont nombreux, mais ils se reconnaîtront). Merci à l'équipe organisatrice du PAC qui a fait un travail colossal et a assuré une prestation de très grande qualité, merci à Christian l'animateur de la course qui par deux fois m'aura cédé sa place au micro quelques instants pour dire combien j'étais désolé de ne faire "que ça!".
Merci à celles et ceux qui m'ont "autorisé" à les accompagner sur un ou plusieurs tours dans les dernières heures de course car cela me donnait le sentiment de servir un peu à quelque chose.


Enfin, je souhaite saluer Christian DILMI qui aura une nouvelle fois fais preuve d'une immense force de caractère pour aller reconquérir un nouveau titre national, à Fabrice PUAUD son dauphin, ainsi qu'à Piero LATTARICO qui n'a pas eu besoin de moi pour aller chercher la troisième place sur la boite. Bravo et félicitation également à Sandrine GARD pour cette première expérience en circadie avec un très beau résultat à l'arrivée, à Florence GAY et Nathalie ZIMMER qui terminent respectivement deuxième et troisième féminines.

En lien les résultats de ce championnat de France.

Les interviews et commentaires réalisés par Christophe ROCHOTTE de VO2RUNINLIVE.
Le point à 6 heures de course.
Le point à mi course.
Le point à la 20ème heure.
Les impressions de Fabrice, Piero et Stéphane.
Les impressions de Sandrine GARD Championne de France 2014.
Les impressions de Christian DILMI, Champion de France 2014.

Enfin LA VIDEO réalisée par Christophe. (Pour une fois, j'ai pas trop une sale gueule!)
A voir car l'émotion de la fille de Christian est belle à l'arrivée de son papa. C'est pour des moments comme celui là que j'aime cette épreuve, aussi impitoyable soit-elle...

A très bientôt.

Emmanuel

Crédit Photo: Sandra LEBEL.