Code promo OKIDOSPORT


Pour effectuer une commande et bénéficier d'une remise chez OkidoSport, cliquer sur le code ci-dessous :

ACEF15

mardi 31 octobre 2017

Championnat de France 2017 de 24 heures à VIERZON

Bonjour à tous,




cette fois-ci, pas de prose, mais seulement une vidéo d'une quinzaine de minutes.


Merci par avance à tous les acteurs de ce film qu'ils soient coureurs, marcheurs, organisateurs, entraîneurs, accompagnateurs, ravitailleurs, bénévoles de l'organisation ou spectateurs.


Les résultats complets du Championnat de France 2017 de 24 heures.
Un article de Bruno POIRIER de VO2 qui revient sur la course.




N'hésitez pas à laisser un commentaire.


Emmanuel

vendredi 20 octobre 2017

En mode suiveur sur les 100km de Millau 2017

Bonjour à tous, petit billet de retour sur les 100km de Millau.








Le dernier week-end de septembre reste un moment particulier pour moi depuis 1985. Cela fait donc plus de trois décennies que je me rends quasiment annuellement à Millau pour soit participer à l'épreuve des 100km en courant pour moi ou en tant que meneur d'allure 2008 et 2009, soit en tant qu'accompagnateur suiveur à vélo, soit rarement en tant que simple spectateur.


Cette année, à défaut d'être entrainé même à minima comme l'année dernière pour l'édition 2016, je ne pouvais prétendre prendre un dossard. Aussi, j'ai fait le choix d'accompagner une jeune athlète dont je m'occupe depuis plusieurs années. Steeve GAULT n'a que 25 ans, mais déjà une solide expérience en ultra-distance. Plusieurs 100km et 24h à son actif mais selon moi des chronos de référence bien au dessous de ses capacités. Aussi, après trois courses ratées sur 24h, je lui ai proposé de mettre le 24h entre parenthèses et de refaire ses armes sur 100km.




Millau était donc l'épreuve sur laquelle nous avons misé. Non pas que ce soit un 100km facile, mais plus en raison qu'il faut courir cette épreuve mythique au moins une fois dans sa vie de centbornard.
De plus, j'ai un gros avantage, je connais ce 100km sur le bout des doigts avec un nombre de participations qui se situe autour d'une quinzaine et au moins trois fois en tant que suiveur vélo.


Bref, après un début de préparation un peu tronqué pour Steeve et quelques ennuis perso, je lui propose de faire un copier-coller de ma prépa de 2010 où après une blessure estivale au genou, je ne disposais que de 5 semaines pour me préparer sous la baguette de Jean François PONTIER.


5 semaines, cela peut paraître un peu court mais suivant ce que tu as fait avant, ça peut passer... Steeve s'est donc entraîné toujours avec sérieux et a réalisé la quasi intégralité des séances proposées, m'envoyant chaque fin de semaine les relevés GPS et cardio afin que je puisse analyser.


Dans la semaine qui a précédé le 100km édition 2017, j'ai fait part à Steeve par mail de la façon suivant laquelle allait se dérouler sa course... Nous en avons reparlé ce samedi matin du 30 septembre dernier quittant Lansargues pour Millau, soit un peu plus d'une heure et quart de trajet en voiture.


Je retrouve ma place "fétiche" aux environs du km 42. Cela a son importance pour le ravitaillement mais aussi pour le changement de tenue lorsque, comme cette année, la pluie est de la partie.
Nous nous dirigeons alors vers le parc de la Victoire que les centbornards Millavois connaissent bien. Bien évidemment, j'y retrouve de très nombreuses connaissances que je salue chaleureusement.
Cette année, l'équipe de France de 100km, privée de championnat du Monde en 2017 s'est retrouvée à Millau pour un regroupement sur plusieurs jours. J'avais eu à gérer la partie hébergement de ce groupe non sans quelques difficultés, mais tout avait fini par rentrer dans l'ordre dans les dernières semaines.




Côté athlète, je partage quelques mots, notamment avec Hervé SEITZ vainqueur 2015 et 2016 que j'avais accompagné à vélo en 2014 lorsqu'il était à la lutte avec Mickael JEANNE pour la victoire finale. Je retrouve Nathalie DERAULT de l'équipe de France de 24h qui s'alignera sur le marathon avec son mari. Je salue chaleureusement bien évidemment Jérôme BELLANCA dont je suis intimement persuadé qu'il remportera l'épreuve du jour. Je retrouve avec plaisir de nombreuses connaissances du forum ADDM ou d'autres coureurs avec lesquels j'ai partagé quelques moments de compétitions d'ultra (David, Stéphane, Tristan, Mathieu, Philippe, et tant d'autres qui m'excuseront de ne pas les citer. Enfin, j'échange quelques mots avec Didier THIRIOT le talentueux et sympathique organisateur des 24h d'Albi qui après les Europes en 2016, accueillera les France en 2018 et pourquoi pas les Mondiaux en 2021? (tu vois Didier, c'est un appel du pied pour ton équipe et toi)
Enfin, quelques poignées de main avec l'équipe de France de 100km, staff et athlètes (ceux qui ne courent pas le 100km mais qui feront tout de même une séance ce jour), venue assister au départ de ce 100km.




Les dernières consignes ont été données à Steeve; ne pas s'emballer au départ et bien gérer l'allure fixée à 12km/h. Prendre une petite bouteille à la main jusqu'au point de liaison avec le suiveur, soit à plus de 7km du départ à la sortie d'Aguessac.  C'est sur la deuxième boucle que la course commence et seulement après 70km que l'on voit si ça va passer ou pas.


Le départ sera donné à 10h par la Madame la Ministre des Sports Laura FLESSEL.
Posté donc quelques kilomètres plus loin sur le bord de la route avec une multitudes d'autres suiveurs, je regarde passer les premiers dont ce jeune qui avait manifestement très voire trop faim en début de course... qui se permet d'avoir près de 2 min d'avance sur Jérôme, le meilleur Français de la discipline depuis son coup d'éclat au championnat d'Europe de 2013. Je souris bien évidemment car je sais que ce jeune plein de talent manifestement se fera croquer par l'ensemble des favoris qui sont eux à leur place. J'encourage Christophe MORGO plusieurs fois second de l'épreuve qu'il finira par remporter il y a quelques années de cela. Je retrouve Stéphane RUEL qui début juillet a franchi la barre symbolique des 260 km sur 24 heures à Belfast en prépa d'une magnifique épreuve à Taiwan au mois de décembre prochain. Sur le marathon Aurélia TRUEL (championne du Monde de Trail) est passée en tête chez les féminines. Bruno HEUBI qu'on ne présente plus passe également devant moi et tant d'autres que je connais personnellement ou reconnais.

Puis vient le tour de Steeve qui me rejoint. Il a respecté les consignes, c'est bon pour la suite. une pluie fine nous accompagne. Comme je suis en veste polaire, l'humidité ne tardera pas à me donner froid. On se retrouve pour quelques hectomètres avec Christian LEROUX, ex-membre de l'équipe de France de 24h et qui m'a fait le plaisir de prendre sa licence à Pérols Footing cette année puisqu'il s'est installé dans le sud pour sa vie de jeune retraité.
J'en profite pour faire quelques photos dont une avec Tristan et Mathieu du forum ADDM.
Régulièrement, je passe une bouteille à Steeve. Il m'aura "sur le dos" jusqu'à l'arrivée de ce côté là car le ravitaillement est un facteur de réussite sur ces épreuves de longues distances. Je suis serein, tout comme semble l'être Steeve. Passage au 25èkm en 2h04. Steeve passera au marathon en 3h32 en 66ème position. Transi de froid, je change mon tee-shirt trempé et troque ma polaire contre une veste de pluie aux couleurs de l'équipe de France (Merci Cyprien, Fred et Jef!!!) Lol.
Je retrouve Benoit LORTAL sur la moto qui officie en tant que juge arbitre FFA auprès des premières féminines. Sylvain RAMBAUD de Lunel Athlé est quant à lui avec les gars. Finalement je connais presque tout le monde! non j'plaisante...




Nous voilà repartis pour la deuxième boucle. Le "Pacman" commence son œuvre! Il reste donc 58km à parcourir et nous allons reprendre un à un de nombreux concurrents. Cela commence dès la première grosse difficulté, la bosse sous le viaduc. Steeve la monte à sa main comme je le lui ai demandé. Déjà, j'en vois qui sont à la peine à vélo, et cela me fait un peu sourire car ma mi-course n'est pas encore franchie. Notre course se passe comme je l'avais imaginée. Passage au 50k en 4h14'45...




Je branche Steeve car il est dans la même minute que moi en 2010 au km 50 lorsque je réalise un négative split sur ce parcours. On verra plus tard qui est le patron!!! Lol


La descente vers St Georges se fait à un bon rythme mais je lui conseille de ne pas se lâcher, histoire de ne pas trop martyriser les quadriceps. Vient ensuite le long faux plat vers St Rome. Tout est OK; nous rattrapons des coureurs partis devant régulièrement ce qui fait du bien au moral même si tout semble bien allé de ce côté là aussi pour Steeve. La deuxième difficulté se présente à nous, la montée de Tiergues, avec pour objectif la première épingle qui signale que la fin de l'ascension est proche. Steeve fait le job sans rechigner; il m'épate.

Peu de temps avant le sommet, nous croisons la voiture chrono qui précède le premier concurrent, à savoir Jérôme BELLANCA bien évidemment.
Suivi à quelques minutes par Fabien CHARTOIRE lui aussi en équipe de France de 100km. Juste avant le sommet nous revenons sur la première féminine. Elle se retrouve sans suiveur (largué dans la bosse) aussi, je lui donne de l'eau plate histoire qu'elle puisse rester dans sa course et ne pas défaillir faute de carburant! J'en profite pour lui parler de l'équipe de France de 24 heures... Sait-on jamais? Si cela pouvait faire son cheminement dans son esprit. Elle m'informe que c'est son premier 100km et qu'elle vient du trail... Plutôt très bien pour une première; gagner Millau reste unique!


On attaque ensuite la longue descente vers Saint Afrique (7km). On croise alors le troisième coureur que je ne connaissais pas, le quatrième n'est autre qu'Hervé SEITZ toujours accompagné par Chloé à vélo depuis plusieurs années puis les nombreux poursuivants dont Mickael, Stéphane, etc. La pluie s'est remise à bien tomber mais faut faire avec...
Steeve trouve la descente longue et pénible sur le plan musculaire, mais n'a pas besoin que je le booste; comme dirait un certain Philippe Propage, "il fait le job!". Passage à St Afrique en 31è position au km 71 soit 35 places de gagnées sur 29km... Merci Pacman!
Pas d'arrêt à Saint Afrique, c'est la consigne! Alors il repart illico après le pointage... J'ai fait mon boulot! A Steeve de faire le sien à présent car c'est seulement là que tu vois si l'athlète est ou non en forme. Et bien je peux vous certifier qu'il l'était en forme ce jour là "le gamin". Il monte les 7km sans rechigner, sans rien lâcher... Je suis heureux pour Steeve car je sais qu'après cette bosse, c'est gagné, tu es quasi sûr de rentrer. On encourage ceux qui sont dans l'autre sens alors que nous rentrons vers Millau, et réciproquement, beaucoup nous encouragent. Sincèrement, on préfère à ce moment là être à notre place plutôt qu'à la leur...


Le faux plat entre St Rome et t Georges se déroule sans embuche; je suis agréablement surpris à ce moment de la course une demi douzaine de gars sur des bases de 8h20-8h40 qui courent encore à un bon rythme et séparés seulement de quelques dizaines de mètres. Steeve poursuit sa remontée fantastique même si les athlètes devant lui sont de moins en moins nombreux. On arrive au km 89, au pied de la dernière difficulté du jour. Le gamin monte encore à un bon rythme et me surprend tant il ne dit rien et semble maîtriser sa course. Je n'ai pas besoin de le booster et je me limite à le ravitailler  avec quelques mots d'encouragements par ci par là. Il a fait 90km sans avoir marché ne serait-ce que dix mètres!


Dans cette bosse, on revient sur Manu DA CUNHA un autre coureur de l'extrême (6 jours sur tapis) que je rencontre depuis plusieurs années. Manu est en pleine progression ces dernières années... Steeve le pose dans la montée et se fera reprendre ensuite dans la descente sous me viaduc. Reste 4km avant l'arrivée. Steeve me dit à ce moment là qu'il va me montrer ce dont il est capable sur une fin de course. Et c'est parti pour finir à plus de 12,5km/h de moyenne sur ces derniers km.







La ligne d'arrivée sera franchie en 8h38' et une poignée de secondes au 22ème rang du classement scratch. BRAVO GAMIN! Tu as "enfin" fait la course que j'attendais de toi. Je vais "devoir" continuer à t'entraîner car c'était le deal...
Au fait Steeve, désolé, mais je reste "the boss". 4h14 et 4h11 pour moi contre 4h14 et 4h23 pour toi par tranches de 50km...




Dans la salle je retrouve Bruno, Emmanuelle, Thomas le frère de Mica (triple vainqueur ici),etc.
Nous dinons avec Hervé et son épouse, partageons une bière avec Benoît... Je passe ensuite un petit moment avec l'équipe de France de 100km avant de reprendre la voiture pour un retour auprès d'Anne Cécile et de nos enfants à Lansargues beach..
Encore une belle aventure humaine et sportive. Millau reste magique! j'adore...


La semaine prochaine, retour sur les 24h de Vierzon, support des championnats de France 2017 de 24h.
Les résultats de cette édition 2017 des 100km de Millau.


Emmanuel



mercredi 28 juin 2017

Championnat du Monde 2017 de 24h à Belfast


mardi 4 juillet

Voilà, en attente à Roissy avec Fred pour notre correspondance à destination de Montpellier, petit retour rapide sur la course. 

Samedi afin, de bonne heure, nous partons avec Odile, Alain, Fred et moi pour l'installation de notre stand ravitaillement, vêtements et médical. 
Nous disposons de plus de trois heures pour tout organiser; sommes large!
Les athlètes arriveront une heure trente avant le départ environ. Le staff est serein, les athlètes semblent tendus. Il faut dire que le challenge est difficile à relever surtout après avoir été titré chez les gars et médaillé chez les filles aux championnats d'Europe 2016.

A 12h, le départ est donné et la météo est satisfaisante à ce moment là; ça ne durera pas longtemps puisqu'une pluie fine se met à tomber. Cette pluie va s'intensifier au point que nous changeons les 14 athlètes en l'espace de moins de 20 minutes. Opérationnels, nous l'étions, organisés également.

Les premiers soucis vont apparaître vers 18h; crampes, vomissements, froid, problème de chaussures, etc. Mais rien de bien méchant à ce stade de la course pour les français qui tournent régulièrement aux allures prévues. 

Perso, je gère Stéphane, Piero, Anne Marie, Sylvie et Raphaël. Fred assure le ravitaillement de Ludo, Guillaume, Valérie, Karine et Nathalie Z. Jef avec le soutien d'Alain assure le job pour Patrick, Jean Philippe, Nathalie et Christine. Nous sommes tous aidé dans notre tâche par Odile qui fera un énorme travail pendant l'intégralité de l'épreuve en étant à a fois, préparatrice en soupe, café, thé, purée, au stockage et séchage des tenues trempées des athlètes, à la récupération des bidons, au remplissage du thermos en eau chaude, infirmière également en fin de course et j'en oublie certainement. Sincèrement Odile, si tu me lis, je te redis combien nous avons apprécié ton aide. Merci pour tout!

Je ne peux avec certitude vous dire qui lâchera en premier et c'est sans importance. L'équipe est solidaire et soudée et notre but est qu'un maximum d'entre eux terminent cette compétition. La nuit passe et nos athlètes tournent. Seul hic, nous ne pouvons leur donner leur classement puisque tout s'est arrêté à 10h de course et cela d fait plus de 16h qu'ils courent… Nous sentons nous au sein du staff qu'il y a un gros souci sur le chronométrage. C'était totalement justifié en regard de ce que nous avons vécu par la suite. 

Au petit matin, après une nuit ni trop humide, ni trop froide sauf avec la partie "vent de face" du parcours, l'équipe féminine est affaiblie! Chez les hommes, ça tourne encore et encore pour Stéphane, Ludovic, Guillaume et Raphaël; ça s'était compliqué pour Piero et Patrick. Mais toujours impossible pour nous de savoir où ils en sont que ce soit sur le plan individuel ou le classement par équipe. Seule certitude que nous ayons, le nombre de tours de chacun puisque nous pointons chaque passage avec une prise du chrono; ce sera bien utile pour la suite…

A 22h de course, l'organisation nous fait passer sur un bout de papier griffonné le classement par équipe. Nos gars sont 5ème. Juste derrière la Pologne 4ème, les USA 3ème, la Hongrie 2ème et le Japon déjà largement en tête. Nous voyons que c'est encore jouable pour une médaille par équipe et nous lançons Stéphane, Ludo et Guillaume dans la bagarre à la fois contre les Polonais et les Américains. Le sort des hongrois était scellé alors qu'une heure avant ils avaient le champion du Monde (provisoire) en titre et était second par équipe. 

Chez les filles, il y a eu une magnifique course en tête avec plusieurs athlètes susceptibles de chercher le  titre mondial. Finalement, ce sera la Polonaise Patrycia BEREZNOWSKA qui l'emportera avec près de 260km. Il s'agit du nouveau record du Monde en espérant qu'il soit validé par les instances internationales. Le précédent record établi par Mami KUDO en 2013 est donc tombé.

Après une lutte acharnée, au coup de corne de brume final, l'équipe de France terminera 5è par équipe chez les hommes avec 752,… km et 16è chez les femmes au classement par équipe de ces championnats du Monde.

Je précise que ce classement est provisoire car des contestations vont être formulées auprès de l'IAU jusqu'au 7 juillet pour un problème lié au comptage électronique des tours.

Stéphane RUEL crédité de 258,425 km termine au 5ème rang mondial.
Ludovic DILMI 15ème avec 250, 247km
Raphaël GERARDIN 19ème avec 246, 623km
Guillaume LAROCHE 22ème avec 244, 141km
Patrick RUIZ 83è avec 204,494km
Piero LATTARICO 91è avec 198,862km.

Sylvie PEUCH 53ème avec 196,484km
Anne Marie VERNET 61ème avec 188, 328km
Valérie VALLON 64ème avec 184,442km
Nathalie ZIMMER 66ème avec 183,534km
Nathalie DERAULT 71ème avec 181,138km
Karine ZEIMER 73ème avec 178, 578km
Christine ZANCONATO BIANCHI 103ème avec 146,346km

Les résultats provisoires sont là : IAU RESULTS

Je voudrais tirer un grand coup de chapeau à tous les athlètes de l'équipe de France même si je comprends la déception de certains. Nul doute en ce qui me concerne que vous avez tout fait, tout donné pour réussir; ça a été pour certains, moins bien pour d'autres. 
Je vous l'ai dit et vous le répète : "Le 24h reste une épreuve impitoyable et il faut remettre les compteurs à zéro au début de chaque compétition."

Merci à l'équipe d'encadrement et à Jef et Fred en particulier pour la confiance accordée.

Merci à Anne Cécile qui me laisse vivre ma passion pour cette discipline et ce malgré le temps consacré  et les semaines où je m'absente de la maison et m'éloigne de ma famille.

A titre personnel, je suis pleinement satisfait du résultat de Raphaël. Je savais depuis 2015 qu'il avait les aptitudes pour réussir un bon résultat de niveau mondial. Cette fois, c'est fait mais je reste persuadé qu'il y a encore des kilomètres à gratter. L'apprentissage continue...
Fred et moi en compagnie de la nouvelle recordwoman du Monde, Patrycia  BEREZNOWSKA
(en bleu blanc rouge!)

Voilà, l'aventure de l'équipe de France 2017 de 24 heures s'achève. Une fois encore des souvenirs pleins la tête! 

Je mettrai des photos plus tard, mon vol va partir. Pas eu le temps de me relire…. désolé.



Pas de disponibilité demain pour partager, car trop occupé sur le lieu de compétition.

Pour suivre la course il faut cliquer et fouiller là : http://www.belfast24.com

ou sur les pages facebook : https://www.facebook.com/belfast24/




Vendredi 30 juin (suite).

Nous avons en fin de matinée effectué une reconnaissance en courant du parcours qui mesure 1652m. 

Ensuite, nous avons étudiés les conditions pour le ravitaillement des 14 athlètes français présents (une tente de 3m x 3m seulement avec une table et deux chaises) proposées par l'organisation locale. Mission   quasi impossible de mener à bien une telle équipe dans un espace aussi restreint. Alors avec l'accord du chef de délégation, nous avons loué un van 8 places avec volant à droite et conduite à gauche pour Fred …. quelques frayeurs en perspective! 

Pendant que les athlètes et moi même étions à la cérémonie d'ouverture, Fred et Jef s'occupaient de louer une tente supplémentaire de 6x3m, ce qui triplera notre surface initiale. Le médical aura aussi de la place! 

S'en est suivie une pasta partie dans des conditions d'accueil bien inférieures à celles rencontrées à Albi où nous étions accueillis "comme des Princes"!

Retour ensuite à Elms Village pour une ultime réunion de toute l'équipe à la veille de la course.

Une photo avec l'honorable M. KUO de Taiwan.

Je n'ai pu résister au plaisir de faire une photo avec Maria JANSSON, la championne d'Europe 2016 des 24h et qui selon moi devrait obtenir le titre mondial ici à Belfast.


Vendredi 30 juin 2017

Jusqu'à présent, le rythme était assez calme, mais tout va s'enchainer jusqu'à dimanche soir.
Les athlètes de l'équipe de France sont tous en forme. Nos deux athlètes additionnels (Nathalie et Raphaël) sont arrivés hier soir et auront la possibilité de courir cette épreuve des championnats du Monde.



Côté météo, ça ne s'arrange guère; du vent assez fort pour aujourd'hui et un ciel bien couvert, mais pas de pluie pour le moment.
Au programme de cette matinée, la reconnaissance du circuit au Parc Victoria. Ludo était déjà parti en éclaireur hier! Manifestement un circuit propice à la performance.








Jeudi 29 juin 2017

Notre hébergement se situe à une bonne vingtaine de minutes à pied du centre ville et à 5 miles du parc Victoria qui sera le site de la compétition.












Au programme de cette journée du jeudi, petit déj, puis réunion rapide pour les besoins spécifiques (produits à acheter : boissons, chocolat, purée, jambon, soupe, Guiness, etc…). Nous sommes ensuite partis en reco avec Fred, Cyprien, Olivier et Jean Jacques Godard (chef de délégation) à la supérette du coin. Petit moment de pause en début d'après-midi avant d'aller faire les courses. Au final, ce seront deux caddies pleins à charger dans un taxi.














En fin d'après-midi, avec quelques athlètes, nous sommes partis en promenade à pied en direction du centre ville. L'architecture est agréable à regarder et nous sommes notamment passés devant la Queen University of Belfast ainsi que devant The City Hall. Seul bémol, on se croirait au début de l'hiver côté météo.





Mercredi 28 juin 2017

Après un voyage un peu perturbé dès le départ, nous nous sommes retrouvés à Roissy CDG afin de prendre un vol à destination de Belfast en Irlande du Nord.
Avec une bonne heure de retard  notre avion est arrivé à destination dans un pays bien vert et relativement frais et humide. Gros changement par rapport à la canicule en France de ces derniers jours.
Il y a un décalage horaire d'une heure.

Nous sommes logés à Elme Village , une cité étudiante au coeur de Belfast. Nous disposons d'une chambre individuelle.

Au total sont inscrits à ces championnats du Monde 171hommes, 136 femmes et 95 coureurs en open représentants quarante nations. La course débutera samedi à 12h (heure locale).
Parmi les athlètes présents, les trois premiers et trois premières du championnat du Monde de 2015 à Turin avec Florian REUS (Allemagne), Pawel Szynal (Pologne) et Robbie Britton (Angleterre), Katalin Nagy (USA), Traci Falbo (USA) et  Maria Jansson (Suède) avec son record d'Europe établi en octobre 2016.  A ceux là s'ajoutent les trois premiers et trois premières des podiums du championnat d'Europe de  2016  Albi avec notamment Dan Lawson (Angleterre) et Stéphane RUEL (France).
Il faut également citer l'équipe Américaine qui semble particulièrement performante autant chez les hommes que chez les féminines.
Et bien sûr notre belle équipe de France qui nous l'espérons tirera son épingle du jeu dans une course qui s'annonce très relevée.

vendredi 19 mai 2017

Stage équipe de France 2017 des 24 heures

Une fois n'est pas coutume, je vais tenter d'écrire au fil des jours et pour ne pas vous perdre du temps, je mettrai les infos dans le sens inverse. Je vais dater, ce sera ainsi plus simple.









vendredi 26 mai 2017
Ultime séance pour les athlètes avec 20' d'échauffement puis 2 x 10' à 85% récup 5'. J'ai ainsi pu faire les dernières images vidéo qui me serviront lorsque j'effectuerai dans quelques mois le montage du film de l'édition 2017.



Pour info, le grand prix de la montagne 2017 est revenu cette année à Nathalie D chez les filles et à Raphaël chez les gars.
Ce fut ensuite l'heure du départ avec pour consigne profiter pleinement de son week-end et de son entourage proche sur le plan familial. Pour ce qui est de la préparation, effectuer les dernières semaines d'entraînement et éviter la blessure.
Le prochain rendez-vous est fixé au 28 juin à l'aéroport CDG.




jeudi 25 mai 2017
Au programme de cette journée, une sortie de 4h en condition de championnat afin de faire les réglages côté ravitaillement. Tout s'est bien passé pour les 14 athlètes présents puisqu'Anne Marie nous a rejoint.  Seule la météo risque d'être bien différente dans quelques semaines en Irlande du nord.
L'après-midi, place au repos et aux soins pour les athlètes avec aussi un peu de vélo pour d'autres . Pour les coachs, place aux entretiens individuels et à l'écriture d'un article mis en ligne sur le site de la FFA.
Equipe de France 2017 des 24 heures





Le soir, traditionnel repas de fin de stage dans une pizzéria d'Andrézieux avec un petit chant Irlandais en fin de soirée, histoire de nous mettre dans l'ambiance de Belfast.



mercredi 24 mai 2017
Aujourd'hui, nous avons eu les faveurs de la presse Le Progrès et de la télé locale France 3 Saint Etienne.


Journée chargée avec deux entraînements d'une heure trente chacun.
Ce matin VS24 et cet après-midi, footing à une allure plus soutenue.
Intervention de BV Sport en fin d'après-midi, et ce soir une intervention de deux médecins sur la relation caféine et sommeil.
Les soins kiné, la visite chez le podologue et les entretiens du médecin.
Sans oublier le petit moment plaisir de la journée "l'apéro" instauré il y a quelques années par Cécile NISSEN et Pascale BOULY. Cette dernière est venue nous rendre ce midi ainsi que Philipe PROPAGE.


mardi 23 mai 2017
Réveil 5h45 pour un départ à 6h00; juste le temps d'enfiler le short, tee-shirt, chaussures et brossage de dents... lol
Première séance du jour à jeun pour les 13 athlètes présents ainsi que moi même en courant et Fred sur le vélo, mais il aurait, je vous l'assure préféré courir. Petite sortie d'une heure donc au lever du jour tous ensemble, c'était fort agréable. Encore "un grand prix de la montagne" au retour avec Nathalie et Stéphane cette fois.
Petit déjeuner ensuite après la douche, puis repos pour les uns, visite médicale pour d'autres et kiné pour d'autres encore.
10h30: départ pour la deuxième séance du jour avec une heure à vitesse spécifique 24 heures autour d'un circuit mesuré hier avec Fred d'une longueur de 1600m, proche du circuit que nous aurons à Belfast. Deuxième grand prix de la montagne du jour avec encore Nathalie et Stéphane. (Je reste maillot à pois! hahaha)
Puis douche et repas.
Ensuite sieste ou soins kiné sauf pour Stéphane et Piero partis récupérer à vélo.
16h45 : départ pour la troisième et dernière séance du jour.
20' échauffement, quelques éducatifs puis 10 x 2' à 95% de VMA récup 1 et 10min de footing sur la pelouse en récup; ça a piqué mais tous les athlètes ont donné le meilleur d'eux même.
19h00 : le traditionnel apéro avant le repas du soir.
Au programme de la soirée, réunion pour préparer le championnat et affectation des coachs et échanges autour des protocoles de ravitaillement.


lundi 22 mai 2017
Deuxième journée de stage avec un sortie de 2h sur les bords de Loire ce matin. J'ai accompagné le groupe des six filles en courant avec Cyprien sur le vélo, Fred était quant à lui en charge du groupe des 7 garçons. Les conditions étaient correctes. Entre 22 et 24 kilomètres et au passage une victoire de Nathalie D au grand prix de la montagne!
Après le repas de midi, les athlètes et le staff ont reçu leur dotation équipe de France avec en prime un vêtement de pluie au cas où pour Belfast! Cela peut paraître dérisoire, mais c'est un accessoire qu'il a été difficile d'obtenir... Merci à Jef pour ça!
Au programme de l'après-midi, une sortie d'une heure avec 15' à 85% de VMA; séance un peu difficile en raison d'une température relativement élevée.
Petit apéritif avant le repas du soir suivi d'une petite réunion concernant les modalités de déplacement à Belfast. Nous serons sur place du 28 juin au 4 juillet. Merci à la fédération d'avoir validé notre demande de rester une nuit supplémentaire post course pour une meilleure récupération des athlètes.





dimanche 21 mai 2017
Première journée de stage à Andrézieux. Au programme de cette courte journée, accueil des athlètes, repas de midi puis petit moment de repos avant la première séance de CàP.
Au programme, un test de VMA (VAMEVAL) suivi de 35 min de footing tous ensemble.
Apéro (sobre) juste avant le repas du soir puis présentation des athlètes et projection du film de l'édition 2016 avec le stage et la compétition d'Albi.
Ce soir, tout le monde est présent hormis Anne Marie VERNET retenue pour des obligations professionnelles et Olivier le kiné qui arrivera seulement demain soir.
L'effectif qui compose cette équipe de France de 24h a été modifié à plus de 50% sur les deux dernières saisons. Plutôt nostalgique en ce qui me concerne, j'ai bien évidemment une pensée amicale pour toutes celles et ceux qui ont fait partie de ce groupe les années précédentes.


vendredi 19 mai 2017
Bonjour à tous,


ce dimanche 21 mai débutera le stage de l'équipe de France 2017 des 24 heures avec pour objectif la préparation des championnats du Monde 2017 qui se dérouleront à Belfast en Irlande du 1er au 2 juillet 2017.
Avec un titre de Champion d'Europe par équipe acquis en octobre dernier à Albi, notre équipe masculine aura à cœur de monter sur la boite mondiale cette fois. Quant aux filles qui ont fini sur la troisième marche du podium Européen, nul doute qu'elles apprécieraient de renouveler les brillants résultats de leurs ainées acquis depuis 2008.




D'ailleurs, ci-dessous, les liens pour accéder aux résultats depuis de très nombreuses années grâce notamment au travail de Monsieur Gérard DUPUY auprès de la FFA.
Championnats du Monde de 24 heures depuis 2001
Tableau des médailles depuis 2001


L'équipe de France 2017 des 24 heures est composée de :
(Nom et record personnel sur 24h)


Anne Marie VERNET (1967)           239,685km
Sylvie PEUCH (1961)                       225,614km
Christine ZANCONATO (1962)       220,613km
Nathalie DERAULT (1973)              217,787km
Valérie VALLON (1978)                  214,118km
Karine ZEIMER (1970)                    198,155km
Nathalie ZIMMER (1970) Remplaçante 212,990km

Ludovic DILMI (1965)                     257,819km
Stéphane RUEL (1966)                     257,296km
Piero LATTARICO (1969)               253,631km
Patrick RUIZ (1969)                         252,364km
Guillaume LAROCHE (1976)          250,240km
Jean Philippe BRUNON (1966)       241,175km
Raphaël GERARDIN (1973) Remplaçant 227,483km 

L'équipe d'encadrement reste inchangée à celle présente à Albi en 2016
Entraîneurs : Jef PONTIER, Fred BARREDA et Emmanuel FONTAINE
Médical : Cyprien et Olivier
Logistique : Odile MAYET












vendredi 31 mars 2017

24h de Portet sur Garonne

Bonjour à tous,


cela fait plusieurs semaines que je dois trouver le temps de mettre un article sur le blog.
J'avais envie de vous faire partager ma préparation atypique (non conventionnelle)  cette fois pour préparer cette échéance à venir sur 24 heures. Mais avant de mettre mon entraînement en ligne, j'attendrai le résultat du week-end prochain, histoire de ne pas partager quelque chose qui n'aura pas fonctionné.


En dehors d'une tentative sans préparation rapidement avortée du côté de Marseille pour accompagner Hervé SEITZ qui voulait s'aventurer sur ce format de course, je n'ai pas couru et terminé correctement de 24 heures depuis 2014. La dernière marque satisfaisante remonte en 2012 à Katowice en Pologne (251km) car j'abandonne autour des 100km de course en 2013 à Steenbergen lors des championnats du Monde ainsi qu'à Portet sur Garonne (156km) lors des Championnats de France de 2014. Soit trois ans quasiment jour pour jour!


C'est ma tête (plus que mon corps) qui avait grand besoin de se reposer par rapport aux exigences de cette épreuve longue distance en couse à pied à haut niveau. Aussi, cette fois, je me sens à nouveau prêt à rester sur le circuit durant toute la course. L'envie et la volonté sont bien présentes!


Et puis mes fonctions d'entraîneur au sein de mon club de Pérols Footing et de L'équipe de France de 24h depuis 2015 m'amènent à vouloir continuer à la fois de partager mon expérience mais aussi à courir, histoire de ne pas être "le boulet" en stage préparatoire .


Evidemment, je ne pars pas avec les mêmes ambitions kilométriques que par le passé, bien conscient que mes perfs sont derrière moi! Une barre à 200km me parait accessible même si rien n'est acquis d'avance. Côté stratégie de course, voilà ce vers quoi je m'engagerai ce week-end:
2 h à 10km/h mini, suivies de 4h à 9km/h mini et enfin 16h à 8km/h mini. Avec ça, on arrive à un total de 200km en 24 heures. Sur le papier, ça semble vraiment facile, sur les dernières sorties longues aussi... Mais il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.


La météo annoncée n'est pas idéale avec pas mal de pluie, du vent également mais des températures qui me conviennent en revanche (8 à 13°C). Anne Cécile assurera mon ravitaillement et la "pompoculthérapie" si besoin est mais je ne pense pas que cela soit nécessaire cette fois.


Aujourd'hui, à la veille du départ, y'a plus qu'à!


Merci à celles et ceux qui m'ont déjà encouragé.




Pour suivre la course :


la webcam du direct à trouver sur le site  de l'organisation : http://www.coursesduconfluent.fr/accueil-24h


les résultats en direct : http://www.chrono-start.com/live.html


 

samedi 28 janvier 2017

Cross

Une fois n'est pas coutume, il m'aura fallu atteindre l'âge de 48 ans pour participer à mes premiers championnats de Cross avec trois compétitions en trois semaines.
Pour ceux qui ne connaissent pas le cross, tu pars à fond, tu poursuis toujours à fond en essayant de conserver ta place voire d'en gratter, et tu termines au sprint. Bref, un effort très violent pour un coureur d'ultra distance peu aguerri à ce type d'effort. FC Max à chaque fois et même si tu sais que tu es dans la zone rouge au niveau cardiaque, il faut continuer et ne rien lâcher...


Tout d'abord, les Championnats Départementaux qui se sont courus à St Mathieu de Tréviers.
Pour la première fois, le club de Pérols Footing engagé une équipe en Master composée de 4 athlètes (Raphaël, Nicolas, Sébastien et moi même).




Nous terminerons vice-champion du département par équipe derrière le MAAM (Montpellier Athlé  deux athlètes de Montpellier et deux de Villeneuve section locale du MAAM); le règlement n'ayant pas été respecté certes, mais ils étaient devant quand même!!!  Raphaël finira 3ème, Nicolas 8ème, Sébastien 10ème et une 12ème place pour moi au classement scratch.




La semaine suivante, nous nous sommes rendus à Montpellier pour le premier cross organisé par le MAAM dans le domaine du château d'Ô afin de nous préparer au rendez-vous de la semaine suivante.
Peu de participants hélas, seulement une vingtaine pour un parcours sélectif de près de 7km.
Raphaël terminera encore sur le podium, Nicolas 4ème et je finirai à la 6ème place.











Enfin, dimanche dernier, nous étions au 1/4 de finale des Championnats de France de cross à Montagnac dans le Parc de Béssille. Etaient présents de nombreux clubs de l'Hérault, du Gard, de l'Aveyron et de la Lozère.
Dans la course Master, 125 athlètes ont pris le départ pour une course de 7,5km. Le niveau est impressionnant. J'étais à 17km/h au bout de 500m et seulement au milieu du paquet...



Emmanuel FONTAINE, Nicolas SCHRAPP, Sébastien TREMOLIERES, Raphaël GERARDIN


A l'arrivée, je terminerai à une 46ème place au général. Nicolas 23ème, Raphaël 24ème et Sébastien 50ème. Pérols Footing ayant ainsi obtenu un ticket par équipe (6ème sur 11) comme en individuel pour les 1/2 finales du Championnat de France le 5 février prochain à St Juery près d'Albi.